Peter Parker Experience

En 1993, Michel s’ennuie. Diabologum ne peut pas jouer car ses membres sont éparpillés sur le territoire. Il décide de commencer un projet solo (ou presque). Armé d’un 4 pistes, il enregistre 4 titres, dont un en compagnie de la jeune Mary Jane qui deviendra ensuite sa compagne de toujours. Le 45 tours sort chez Cornflakes Zoo, jeune label bordelais. La reprise en duo avec Mary Jane de « Devant le garage » de Michel Legrand (extraite des « Parapluies de Cherbourg », film de Jacques Demy) fait beaucoup parler d’elle, il faut dire que son mode Velvet & the Mary Chain crissant est assez inhabituel. Un autre titre « Danny », une ode à Daniel Johnston, très underground à l’époque, fait aussi pas mal jaser. Michel commence à donner quelques concerts seul.

Quelques mois plus tard, Vincent Chauvier, du label Lithium, envoie le studio 8 pistes du label à Toulouse. Michel, installe le matériel chez sa mère, chez qui il est retourné vivre. Dans cette chambre, il enregistre un album, il joue de la guitare électrique, acoustique, des claviers, de la batterie (toujours au format minimal Velvet & the Mary Chain). Ce premier album éponyme sortira début 1994. Il bénéficiera d’un bon accueil et Michel s’en ira jouer en France, Suisse et Belgique en compagnie de Dominique A. Mary Jane sera parfois de la partie, à la guitare et aux claviers.

Cette même année, on propose à Michel un première partie de Dogbowl, chanteur New-Yorkais dont Michel est grand fan, au Score, à Paris. Le Score, c’est une pizzeria avec une cave en sous-sol où avaient lieu des concerts. Michel et Stephen (Dogbowl) s’entendent bien, à tel point que quelques jours plus tard, ils commencent à travailler sur des chansons en vue d’un double 45T « Nuage, Nuage » qui sortira l’année d’après, toujours chez Lithium.
Toujours en 1994, à la fin de l’année, le magazine Purple Prose invite Michel et Dogbowl à jouer au PS1 Museum à New-York pour l’ouverture de leur exposition « The winter of love ». Michel passera trois semaines dans la ville. Ils donneront d’autres concerts ensemble, notamment lors d’une tournée en Suisse avec Dogbowl & Kramer (dont Michel assurera les premières parties).

En 1995, après la sortie du double 45T avec Dogbowl, Peter Parker Experience deviendra un groupe pour quelques concerts, en compagnie de Mary Jane (guitare-orgue), Laurent (basse) et Denis Degioanni (batterie).
Les dernières maquettes du projets sont enregistrées à ce moment-là et ne sortiront que 10 ans plus tard sur le cd compilation « LP, EP’s & Bonus ».

Pendant l’année 95, Diabologum, qui en parallèle donnait déjà pas mal de concerts et avait sorti un second album (« Le goût du jour »), change de formation. Pierre Capot et Anne Tournerie quittent le projet, Richard Roman et Denis Degioanni arrivent à plein temps. Le groupe travaille sur un troisième album (« #3 ») qui sortira en 1996. Michel n’aura plus le temps, ni l’envie de continuer cette aventure.

Un CD compilant tous les enregistrements sortira en 2004 sur le label Espagnol Green Ufos.

Discographie.

 

  1. Dernière visite Michel Cloup / Béatrice Utrilla 6:35
  2. Une autre année Michel Cloup / Béatrice Utrilla 4:55
  3. Dans ma tête Michel Cloup / Béatrice Utrilla 5:51
  4. Ces images Michel Cloup / Béatrice Utrilla 4:43
  5. Une voix Michel Cloup / Béatrice Utrilla 4:19
  6. Amour / Fiction Michel Cloup / Béatrice Utrilla 4:51
  7. Et mes souvenirs dans tout ça ? Michel Cloup / Béatrice Utrilla 2:13
  8. Sedétacher 2017 Michel Cloup / Béatrice Utrilla 3:31
  9. On continue Michel Cloup / Béatrice Utrilla 6:15